Plantes d’intérieur : deux boutures faciles à réaliser

10/02/2022 4 min

Pour égayer votre intérieur, quoi de mieux que de convier un peu de nature chez vous en y installant des plantes ? Certaines espèces sont très faciles à bouturer, de quoi multiplier votre jungle habitée. Que vous ayez ou non la main verte, découvrez le pothos et le maranta, deux plantes dont la bouture est un véritable jeu d’enfant !


Qu’est-ce qu’une bouture ?

La bouture est une technique de multiplication d’un végétal, le plus souvent à partir d’une tige. Cette multiplication permet l’obtention d’une plante ayant les mêmes caractéristiques que le plant d’origine.


Le pothos, entre élégance et robustesse

Cette liane tropicale originaire d’Asie du Sud-Est arbore un feuillage dense, parfois marbré de jaune ou de blanc selon les variétés (golden queen, marble queen…). Elle s’acclimate très bien aux conditions d’un appartement. Robuste et à croissance rapide, le pothos préfère la lumière, mais il supporte également très bien une situation plus ombragée. On lui prête même certaines vertus dépolluantes.

Ses caractéristiques grimpantes et palissables sont un atout de déco : vous pouvez tout aussi bien le faire courir sur un meuble, un lampadaire, ou tout simplement laisser tomber ses longues tiges élégantes depuis une étagère ou le rebord d’une cheminée.

Pothos


Le pothos est doté de petites racines apparentes qui lui permettent de s’accrocher dans son milieu naturel, ces petites excroissances faciliteront le repérage des nœuds et laisse déjà imaginer l’aisance avec laquelle la plante se bouture.

Le nœud est le point d’intersection d’une plante, généralement entre tige et feuilles. C’est un axe sur lequel peut apparaître de nouvelles feuilles ou duquel des racines peuvent sortir lorsque les bonnes conditions sont réunies.


Préparer la bouture : il suffit de prélever, sur un pied mère, une tige présentant deux nœuds puis d’effeuiller la partie inférieure qui sera plongée dans l’eau. Sur une même liane, vous pouvez ainsi prélever plusieurs tronçons pour obtenir de nombreux futurs petits plants.


Le maranta, plante ornementale étonnante


Plante vivace d’Amérique latine, le maranta a la particularité d’avoir des feuilles elliptiques très ornementales avec des teintes allant du vert foncé au vert clair, qui tranchent avec le rose de leurs harmonieuses nervures. Plus exigeante que le pothos, cette plante nécessite une terre plutôt humide et un sol bien drainé. Elle affectionne une pièce lumineuse sans soleil direct ou la mi-ombre.

Curiosité qui en fait son originalité, les feuilles bougent pendant la journée au gré de la luminosité. Cela lui vaut le surnom de « plante dormeuse » ou « plante prieuse », lorsque la nuit venant, les feuilles remontent vers le ciel.

Maranta


Préparer la bouture : sur le pied mère, sélectionnez des pousses avec au moins un nœud. Coupez en prenant une marge de plusieurs centimètres sous le nœud et dégagez-le délicatement s’il présente plusieurs pousses repartant de ce même niveau.  


Vos boutures de pothos et de maranta sont prêtes ! Place à la technique…


La bouture dans l’eau

Plusieurs techniques de boutures existent. Nous nous concentrons ici sur la plus simple à mettre en œuvre : la bouture en milieu hydrique. Il est préférable de tenter l’opération entre février et octobre. 

Pour les coupes, munissez-vous d’un sécateur ou de ciseaux épais de cuisine dont vous aurez au préalable désinfecté les lames. Faites des coupes droites et nettes. Choisissez un récipient de préférence transparent comme un verre qui vous permettra de suivre l’évolution du système racinaire et de vérifier l’absence de pourriture sur les jeunes plants. Remplissez-le d’eau, en quantité suffisante pour que l’extrémité de la tige reste immergée. Vous pouvez y placer plusieurs pousses à la fois. Changez l’eau si possible au moins une fois toutes les deux semaines. Vous n’avez plus qu’à attendre que la nature fasse son œuvre.



Rempotage

Au bout de quelques semaines, les racines sortent ! Vous pouvez alors mettre les pousses en terre. Choisissez de préférence un petit pot pour favoriser la croissance des racines dans ce nouveau milieu, en maintenant une certaine humidité pour aider à cette transition. L’apparition de nouvelles feuilles de pothos ou de maranta sera le signe que votre bouture a pris et que le système racinaire se développe.