Que semer et récolter en janvier, février et mars ?

13/01/2022 3 min


En hiver, réaliser des semis en pleine terre n’est pas recommandé, le sol étant régulièrement gelé. Mais il est tout de même possible, à certaines conditions, de semer en serre ou bien en intérieur et de récolter certains fruits ou légumes. Explications avec Pierre Fortune, jeune botaniste passionné par le monde végétal.


Quels fruits et légumes peut-on semer ou récolter en janvier ?

Très peu de légumes peuvent être semés en janvier, hormis certaines espèces de radis et de navets, sous serre ou en intérieur. « Par contre, il est encore possible de récolter de nombreux légumes tels que le chou kale, le chou de Bruxelles, la mâche, les épinards, les laitues à couper ou encore les poireaux », indique Pierre Fortune. Ainsi que certains fruits comme les citrons, oranges ou encore kiwis.


Quels fruits et légumes peut-on semer ou récolter en février ?

Toujours sous serre ou en intérieur, vous pouvez débuter en février vos semis de chou-fleur et chou cabus, fèves et oignons. « Il est aussi possible de commencer ses semis de poivrons et de piments, mais avec une température suffisante, car ils ne germent pas en dessous de 20°C », précise le botaniste. La récolte sera, elle, assez similaire à celle de janvier : chou kale et chou de Bruxelles, mâche, épinards, poireaux, citrons, oranges, kiwis ou bien grenades.


Quels fruits et légumes peut-on semer ou récolter en mars ?

En mars, les températures peuvent encore être négatives la nuit ou le matin (selon votre lieu de résidence). Toujours sous serre ou en intérieur, vous pouvez poursuivre les semis avec des légumes d’été comme la tomate, le piment, le poivron et l’aubergine. « C’est également le moment de planter en pleine terre ou sur votre balcon les bulbes d’oignon, d’échalote et d’ail mais aussi les herbes aromatiques (thyms, romarin, ciboulette), ainsi que la rhubarbe ou encore l’artichaut, ajoute le jardinier. Vous pouvez aussi semer dans votre potager des fleurs annuelles comme les mufliers, les œillets d’Inde, les cosmos ou les tournesols… ». Et côté récolte : « Mars est le mois le plus creux de l’année, même si on peut encore récolter certains choux ou des épinards… »


Comment bien semer en intérieur ?

« Il faut avoir une fenêtre bien exposée et une lumière suffisante, conseille Pierre Fortune. Mais lorsque l’on n’a pas de jardin, il faut éviter de semer trop tôt car quand les végétaux vont pousser, il faudra les maintenir en intérieur assez longtemps pour éviter le gel et pour que la lumière soit suffisante. Les semis précoces sont réservés aux personnes disposant de serres ou bien de lampes horticoles. Si toutes les conditions sont réunies (quantité de lumière, chaleur, etc. ), on peut semer en intérieur. Sinon, on patiente, à l’image du potager qui attend durant l’hiver. »

Bon à savoir

Le substrat : « Pour les semis, le choix du substrat est primordial, précise Pierre Fortune. L’idéal est un substrat drainant qui ne retient pas l’eau car elle pourrait faire pourrir les graines et les jeunes pousses. Le terreau spécial semi est très fin pour ne pas gêner les petites feuilles et généralement enrichi en sable afin de ne pas retenir l’eau. »

L’arrosage : « Après avoir semé, arrosez avec une pomme bien fine en évitant de faire tomber des gouttes sur les graines, préconise le jeune homme. Ensuite, il faut attendre que le substrat commence à sécher en surface pour arroser. Pour bien réussir ses semis, la terre ne doit ni trop sèche, ni trop mouillée. »


Article rédigé en collaboration avec le jeune jardinier Pierre Fortune. Découvrez son portrait.

Découvrez ces produits :

Bac à semis
Voir le produit