Tiny House : « Se concentrer sur l’essentiel, sur ce qui nous rend heureux »

25/04/2021 4 min
tiny house

Aurélie Moy, 26 ans, a opté pour un mode de vie en Tiny House concentré sur l’essentiel. Elle est à l’origine du Ty Village à Saint-Brieuc, en Bretagne, où elle propose à des étudiants, des habitués et des curieux, de vivre sur un même terrain en Tiny House. Elle nous livre quelques conseils pour adopter sereinement ce mode de vie. 


Pourriez-vous nous décrire en quoi consiste la vie en Tiny House ? 

Aurélie Moy : Il s’agit d’un mode de vie écologique et axé sur le minimalisme. Les Tiny Houses font environ 20m2 et possèdent une mezzanine pour la majorité. A l’intérieur, on trouve toutes les pièces classiques : chambre, salon, cuisine, douche, toilettes sèches… Tout est pensé pour optimiser l’espace. J’ai fait construire ma première Tiny « Susy » en tenant compte de mon envie de recevoir. J’ai donc axé la pièce principale sur un salon avec une table centrale. J’ai aussi ajouté des plans de travail pour cuisiner car cela fait partie de mes passions. Mais une autre personne aurait peut-être aimé consacrer la pièce principale à une bibliothèque ou à l’installation d’un piano… Il n’y a pas deux Tiny identiques ! L’espace réduit implique de se concentrer sur l’essentiel, sur ce qui nous rend heureux. C’est pour cette raison que j’ai adopté ce mode de vie. Le minimalisme fait sens à mes yeux. 

Aurélie_Moy_Tiny_House
Aurélie Moy, à l’origine du Ty Village


Vous ne souffrez donc vous pas du manque d’espace ? 

Aurélie Moy : Non, pas du tout ! D’autant que j’ai vécu sur un bateau avant d’emménager dans ma Tiny. Il faut comprendre que les Tiny Houses répondent à des critères réglementaires. Par exemple, la taille standard est de 2,55 m de largeur, celle d’une remorque, et de 4,10 m en hauteur pour respecter la hauteur des ponts en France. Et elle ne peut pas dépasser les 3,5 tonnes. Souvent, les personnes qui souhaitent opter pour ce mode de vie pensent qu’il est facile de se déplacer avec une Tiny mais cela reste une maison, pas un camping-car ! 


Quel est votre conseil pour les personnes souhaitant changer régulièrement de lieu de vie ? 

Aurélie Moy :  Si vous souhaitez construire une Tiny House, il vaut mieux envisager une Tiny très légère et autonome. Pour cela, Il faut minimiser les aménagements, opter pour des matériaux les plus légers possibles et investir dans des équipements permettant l’autonomie comme des panneaux solaires. 


« 60 000 euros environ pour une Tiny House « clés en main »


Justement, combien coûte la construction d’une Tiny House ?

Aurélie Moy : Si vous passez par un constructeur pour obtenir une Tiny House « clés en main » avec les meubles, l’électroménager… vous pouvez compter 60 000 euros environ. Si vous ajoutez des options comme les panneaux solaires, le prix augmentera, bien sûr. 


Avez-vous des conseils pour choisir le constructeur d’une Tiny ? 

Aurélie Moy : Si votre constructeur débute, vous devrez lui faire confiance ! Il y a plusieurs constructeurs qui exercent en France et surtout qui produisent sur le territoire français. Pour moi, il était important d’avoir un site de production à proximité afin de m’assurer de pouvoir le joindre en cas de problème, même après plusieurs années. Il s’agit aussi d’une question de valeur : il était essentiel pour moi de respecter une démarche écologique dans la construction. J’ai donc opté pour une entreprise qui saurait la fabriquer dans cette optique. Pour ceux qui souhaitent acquérir une Tiny, je leur conseille tout d’abord d’aller les visiter et, si possible, des Tiny qui ont déjà passé un ou deux hivers afin de voir leur évolution et de discuter avec leurs propriétaires. Pour ceux qui hésitent encore, ils peuvent également venir expérimenter ce mode de vie pendant un mois au Ty Village, de préférence en hiver, afin de savoir si cela leur correspond ou non ! 

L’info en plus

Voici quelques astuces pour optimiser l’espace de votre logement :

– Optez pour un canapé avec rangements intégrés (coffre en bois, tiroir…) ;
– Accrochez des miroirs, ils apportent profondeur et luminosité à une pièce ;
– Choisissez une table escamotable. En dehors des repas, vous pourrez ainsi facilement la ranger ;
– Agrandissez le plan de travail de votre cuisine en ajoutant une table coulissante sous l’évier ;
– Utilisez vos marches d’escalier comme des rangements (placards, tiroirs, niches…) ;
– Jouez sur la dimension verticale : égouttoir suspendu sur l’évier, bocaux accrochés par le couvercle sous les étagères… ;
– Privilégiez les portes coulissantes ;
– Utilisez toute la surface de vos murs : suspension des ustensiles de cuisine, porte-manteaux…