Lutte contre le gaspillage : réparer plutôt que remplacer !

24/04/2021 3 min
réparation appareil anti gaspillage

Rien ne se jette, tout se répare (ou presque) ! De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans l’accompagnement à la réparation des appareils cassés ou en panne. Diagnostics gratuits, vidéos d’aide en ligne, visioconférences en direct avec un expert… Grâce à ces réparateurs d’un nouveau genre, vous ne serez plus seuls face à une panne !

Le lave-linge fuit. Rien ne coule de la cafetière. Le four à micro-ondes ne réchauffe plus. Face à une panne, nous nous retrouvons bien souvent impuissants. Quels réparateurs contacter ? Sera-t-il rapidement disponible ? A quel prix ? Et si c’était une arnaque ? Résultat, une fois la garantie expirée, près de deux personnes sur trois jettent le produit pour en acheter un nouveau. Des tonnes de déchets polluants et des dépenses imprévues !

Ces derniers mois, la plupart d’entre nous ont passé davantage de temps à la maison où naissent des envies de bricoler, ou encore de réparer soi-même. Nous sommes aussi en quête d’une nouvelle façon de consommer, responsable et durable. Mais nous ne savons pas toujours comment nous y prendre. Face à ce constat, de nouvelles solutions émergent. Parmi elles, PIVR et Spareka, tous les deux partenaires de Cdiscount, vous accompagnent pour réparer vos appareils.


Pratique, économique, anti-gaspillage

Créée fin 2019 et située en Île-de-France, la start-up PIVR propose aux consommatrices et consommateurs de réparer eux-mêmes leur électroménager. « Après un diagnostic gratuit, un coach réparateur les accompagne par visioconférence pour identifier l’origine de la panne, avant de les conseiller pour effectuer eux-mêmes les réparations simples. Si le problème est trop complexe, on fait venir sur place l’un de nos techniciens partenaires », détaille Marine Dufour, co-fondatrice de PIVR avec Van Phan Thanh. Et de poursuivre : « Notre ambition est de créer chez les Français le réflexe de la réparation, la rendre accessible au plus grand nombre et ainsi faire en sorte que les produits durent plus longtemps ».

© PivR

Réparer soi-même son lave-vaisselle ou son frigo est une solution pratique, économique et anti-gaspillage. Mais surtout pleine de bon sens : selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), 90 % des pannes sont réparables, et 65 % le sont en visioconférence.


Réparer soi-même

L’auto-réparation a explosé pendant le premier confinement. Chez Spareka, le chiffre d’affaires a doublé au printemps dernier. Lancé en 2012, le pionner et leader français de la réparabilité surfe lui aussi sur le « Do it Yourself »*. Comment ça marche ? « Lors d’une panne, les particuliers ont accès à notre catalogue de 8 millions de pièces détachées, explique Ophélie Baguet, porte-parole de Spareka. Un robot de discussion (chatbot) permet en quelques minutes d’identifier la panne. Une fois la pièce commandée et reçue à la maison, il est possible de réparer soi-même grâce à nos 800 cours gratuits en vidéo. » Mais une fois sur deux, un simple entretien ou nettoyage suffit pour que l’appareil fonctionne de nouveau. Chaque mois, environ 30 000 pièces détachées sont commandées sur le site de Spareka. Depuis son lancement, l’entreprise a offert une deuxième vie à 900 000 appareils, soit 41 500 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone évitées et 575 millions d’euros économisés pour les ménages.


Consommer de façon plus responsable devient une préoccupation de plus en plus forte pour les Français. En cela, PIVR comme Spareka vous donnent un précieux coup de pouce !

* « Fais-le toi-même »

En savoir plus : Cdiscount, partenaire de PIVR et Spareka :

www.cdiscount.pivr.fr et https://cdiscount.spareka.fr/