Comment éviter le retour des araignées dans la maison en automne ?

13/10/2021 3 min


L’automne est là et les araignées aussi ! Votre maison devient un abri parfait pour ces petites bêtes pendant cette saison, avant qu’elles n’entrent en hibernation. Mais leur présence n’est pas souvent bien vue par les humains. Recto & Verso vous présente quelques solutions afin d’éviter qu’elles ne s’installent chez vous.


Adapter son logement

Les araignées souffrent d’une mauvaise réputation, souvent due aux nombreux arachnophobes qui leur mènent la vie dure. Mais ces petites bêtes ne sont pas mauvaises, bien au contraire, elles sont même un excellent insecticide naturel. Les tuer n’est donc définitivement pas la solution. Heureusement, des solutions naturelles existent. L’installation d’accessoires tels que des moustiquaires à vos fenêtres, à vos portes ou encore sur vos cheminées est un premier pas qui pourrait les retenir à l’extérieur de votre maison.


Combler les trous et les fissures avec un enduit de rebouchage vous aidera également à ce qu’elles n’entrent pas. Pensez aux murs, aux fenêtres, aux portes, ainsi qu’aux contours des installations électriques et des robinetteries. Il existe également des dispositifs infrasonores qui sont efficaces contre les rongeurs et les insectes. Mais l’une des armes les plus redoutables est… le chat ! Son odeur fait fuir de nombreux insectes et les araignées. Et si elles venaient à s’aventurer chez vous, ce prédateur se ferait un plaisir de jouer avec ou de la chasser.


Miser sur les huiles essentielles


Les huiles essentielles sont une bonne alternative naturelle pour repousser les araignées de votre foyer. Beaucoup d’entre elles peuvent être vaporisées afin d’éloigner les arachnides. Les zones à cibler sont celles en contact avec l’extérieur. L’une des huiles essentielles les plus efficaces est celle de menthe poivrée. Il suffit d’en mélanger quelques gouttes avec de l’eau, de (toujours) secouer avant utilisation et de vaporiser cette solution sur les encadrements de vos fenêtres, portes et dans les coins où vous avez déjà aperçu des araignées.

Ces petites bêtes détestent aussi d’autres odeurs telles que la cannelle (sous toutes ses formes), l’arbre à thé (mettez quelques gouttes de cette huile sur un mouchoir et placez-le dans les lieux où elles pourraient entrer), l’huile de noix de coco (mélangée avec de l’eau dans un vaporisateur), la lavande (en bouquet, ou à mélanger avec de l’eau et à vaporiser) ou encore les agrumes. Ces exemples sont des solutions qui ne sont pas nocives pour la nature et qui ont l’avantage de parfumer votre intérieur.


Mais d’autres répulsifs naturels existent


Si vous n’avez pas envie de vous lancer dans du bricolage ou d’embaumer votre intérieur, d’autres solutions toutes aussi efficaces existent pour éviter aux araignées de pénétrer chez vous. Le vinaigre blanc est un indispensable de votre maison. Mais en plus d’être un nettoyant redoutable, c’est également un très bon répulsif. Alors utilisez-le dans votre lutte contre ces bêtes ! Il vous suffit, par exemple, de remplir un vaporisateur de vinaigre blanc et d’eau et d’asperger les zones d’accès.


La pierre d’alun agit aussi comme un répulsif efficace : diluez 50 g de poudre d’alun dans 500 ml d’eau tiède et versez le mélange dans un pulvérisateur. Ciblez encore et encore les zones où elles sont susceptibles d’entrer. Les châtaignes et les marrons seront également vos amis, les araignées les détestent (et cela tombe bien, c’est la saison !). Il vous suffit de les ouvrir en deux et de les placer près des ouvertures et dans les coins de votre maison.

Vous pouvez également déposer un peu partout dans votre intérieur des copeaux de cèdres, que vous trouverez au rayon jardinerie, car les bêtes à huit pattes ne les aiment pas non plus. Les feuilles de tomates font aussi leur effet. Placées sur les rebords des fenêtres, elles vous protégeront (mais pensez à les changer quand elles sont sèches). Pour finir, les écorces d’agrumes repoussent aussi très bien les araignées. Déposez des pelures ou frottez quelques écorces dans les endroits sensibles et le tour est joué.