Un emballage cadeau design et responsable avec le furoshiki

11/11/2021 3 min
© Peek It Magazine

Sous le terme japonais de « furoshiki » se cache une technique ancestrale qui consistait initialement à envelopper des objets dans des tissus pour les transporter. Avec le temps, le pays du soleil levant a développé tout un art de plis et nœuds de textile pour emballer les cadeaux et le terme désigne désormais autant la technique que le carré de tissu. Grâce au furoshiki, finis les papiers cadeaux jetables !


Tombé en désuétude au Japon au milieu du 20e siècle avec l’émergence du sac en plastique, le furoshiki revient au goût du jour au début du 21e siècle, et se fait connaître dans le reste du monde. « La montée de la conscience écologique dans nos pays incite à découvrir de nouvelles façons de voir et faire les choses, indique Cynthia Idels, directrice artistique et créatrice de Peek It Magazine. Le furoshiki en est l’exemple parfait. Il permet de réduire les déchets et surtout de recycler intelligemment nos tissus. »


Les Japonais tendent à utiliser des morceaux de tissu traditionnel, dont les motifs et couleurs ont des significations précises. Ainsi, le bleu et le vert clair, le rouge et le doré sont utilisés pour les naissances par exemple. De plus, toujours dans la tradition, l’offrant conserve le furoshiki, car il n’est pas considéré comme faisant partie du cadeau. En Occident, la pratique de l’emballage en textile se multiplie, et « si vous utilisez un joli tissu, il y a des chances que ce dernier ne finisse pas à la poubelle, stipule la créatrice. On peut le garder pour refaire un emballage cadeau, ou selon la matière, le réutiliser en foulard, en chiffon ou même en doudou. J’utilise d’ailleurs souvent des langes pour empaqueter les cadeaux des plus petits. »


Réalisez vos propres furoshiki

Concrètement, pour créer votre furoshiki, il ne vous faudra que du tissu, une règle et une paire de ciseaux – et éventuellement des petites branches de feuillage séché, ou autres, pour décorer. Pour commencer, choisissez un tissu assez fin pour pouvoir faire des doubles nœuds, de préférence non extensible et si possible aussi joli à l’envers qu’à l’endroit, car les deux faces sont plus ou moins visibles dans les nœuds – un foulard présentera l’avantage de faire double cadeau.

Pour ce qui est de la taille de tissu à prévoir, Cynthia Idels propose de «prendre un tissu assez grand au départ ». « Posez l’objet à emballer dessus et évaluez la quantité de tissu en ayant en tête que chaque côté doit recouvrir un peu plus de la moitié de l’objet. Utilisez une règle pour ne pas vous tromper sur les mesures. »

Il existe plusieurs techniques de pliage, mais pour débuter, il est préférable de vous tester sur des formes simples, carrées ou rectangulaires, et plates. Pour l’Otsukai Tsutsumi, soit l’emballage basique, suivez le guide :

  • Posez le tissu à l’envers avec l’un des angles pointant vers vous et placez l’objet au centre ;
  • Rabattez l’angle du haut sur l’objet, puis l’angle du bas ;
  • Repliez ensuite les coins à droite et à gauche vers le centre et nouez ces deux extrémités, en serrant bien ;
  • Vous pouvez glisser une décoration dans ce premier nœud avant d’en faire un second.


Joli, simple à réaliser, zéro déchet et donnant un supplément d’âme à vos cadeaux, qu’attendez-vous pour réaliser votre premier furoshiki ?

© Peek It Magazine
© Peek It Magazine