Fruit and Food : manger local en évitant le gaspillage

20/08/2021 3 min
Fruit and food

Vous avez bien trop de prunes ou de salades dans votre jardin pour votre propre consommation ? Ou vous êtes à la recherche de fruits et légumes locaux ? Dans une démarche anti-gaspillage, le site internet Fruit and Food met en relation des personnes ayant des surplus dans leur jardin et des particuliers. A l’initiative de la plateforme, Inès Bazillier et Benjamin Guibert nous en disent plus.

Pourquoi parcourir plusieurs kilomètres pour acheter des fruits et légumes lorsque l’on peut s’en procurer à seulement deux pas de chez soi et directement dans un jardin ? Avec Fruit and Food, vous avez la possibilité :

  • Si vous avez un jardin : de donner ou de vendre vos fruits et légumes
  • Si vous souhaitez trouver des produits : de contacter un jardinier proche de chez vous

« Un jour, nous étions invités chez un ami qui vit près de Toulouse, raconte Inès Bazillier. Nous avons eu un réel choc lorsque nous nous sommes rendu compte qu’une grande partie de ses noisettes, figues et poires étaient au sol car il ne pouvait pas tout manger et ne savait pas à qui les donner. C’est ainsi que nous est venue l’idée de créer Fruit and Food en 2017, un site pour partager tout ce que nous ne consommons pas dans notre jardin afin d’éviter le gaspillage. »


Une communauté de jardiniers passionnés

Doté d’un système de géolocalisation et d’une messagerie interne, la plateforme permet, en quelques secondes, de rentrer directement en relation avec son voisinage producteur. Ces derniers peuvent actualiser, en temps réel, les fruits et légumes disponibles dans leur jardin virtuel. « Les jardiniers indiquent les quantités et s’ils souhaitent donner ou vendre leurs produits en fixant librement leurs prix, ajoute Inès Bazillier. À ce prix est ajouté une marge de 15% afin de couvrir les frais du site internet notamment. »

À l’aide de pictogrammes, les jardiniers peuvent indiquer s’ils suivent les principes du jardinage en permaculture, si leur récolte a poussé sans l’utilisation d’engrais chimiques ou encore si l’acheteur peut venir directement cueillir les fruits et légumes dans leur jardin. « Nous avons une communauté de jardiniers amateurs passionnés, poursuit Inès Bazillier. Ces pictogrammes valorisent leur travail mais rassurent également les particuliers. Cela permet de mettre en avant la valeur du jardin et du jardinier. »


6 000 utilisateurs et plus de 800 jardins

Trois ans après son lancement, Fruit and Food compte 6 000 utilisateurs et plus de 800 jardins en France métropolitaine, en Belgique, en Suisse, mais aussi à La Réunion ou encore au Québec. « Notre objectif et de constituer une communauté suffisamment dense pour avoir une offre qui réponde à la demande », explique Benjamin Guibert. Depuis peu, Fruit and Food accueille également les « P’tits Pros », des petits producteurs professionnels qui peuvent ainsi proposer leurs produits en circuit court.

Fruits et légumes de saison, plantes aromatiques, fruits à coque (amandes, noisettes, noix, châtaignes), champignons, agrumes, préparations à base de fruits, miel, œufs… La communauté Fruit and Food bénéficie d’un large choix, tout au long de l’année. « L’intérêt est aussi de pouvoir trouver des fruits et légumes qui ont disparu des étals de nos supermarchés comme des citrons caviar, des kumquats, mais aussi du safran ou encore de la truffe », indique Inès Bazillier.

Découvrir des mets et saveurs, tout en évitant le gaspillage alimentaire et en rétablissant un lien de proximité entre jardiniers (ou petits producteurs) et consommateurs, une belle ambition verte et fruitée.