Toutes les solutions de chauffages d’appoint

04/10/2021 4 min

Pour réchauffer une ou plusieurs pièce(s) de façon ponctuelle ou bien comme mode principal de chauffage de votre habitation, il est possible d’opter pour un chauffage d’appoint (ou secondaire). Électrique, à gaz, au pétrole ou encore à bois… il en existe de multiples variétés. Nous vous les présentons ici.


Pourquoi utiliser un chauffage d’appoint ?

L’utilisation d’un chauffage d’appoint peut répondre à de nombreux besoins :

  • Vous avez froid mais vous ne pouvez pas allumer votre chauffage, car il est collectif ;
  • Les températures commencent à baisser mais vous ne souhaitez pas encore enclencher votre chauffage principal ;
  • Votre chauffage central ne vous réchauffe pas assez ;
  • Vous désirez chauffer un grenier, un garage, une annexe ;
  • Vous souhaitez vous chauffer uniquement avec des dispositifs d’appoint.


Les différents types de chauffage d’appoint


Chauffages électriques

Les radiateurs électriques sont les modèles les plus plébiscités sur le marché. Souvent pratiques à déplacer, ils sont simples d’utilisation – il suffit de les brancher – et ne demandent que peu d’entretien, hormis un dépoussiérage fréquent. On en distingue plusieurs types :

  • Le convecteur mobile. Il permet à l’air de rentrer dans le radiateur, puis, en passant sur une résistance électrique, d’en ressortir réchauffé. La montée en température de la pièce est rapide, si celle-ci est de petite dimension. La sensation de chaleur baisse néanmoins très rapidement lorsque le convecteur est éteint.

  • Le radiateur soufflant mobile. Il associe un ventilateur à une résistance électrique. Procurant une chaleur immédiate et pouvant être posé au sol comme fixé au mur, il est conseillé pour des petits volumes. Son courant d’air a néanmoins tendance à disperser la poussière et à assécher l’air. Une fois éteint, la température de la pièce baisse rapidement.

  • Le radiateur à bain d’huile associe une résistance électrique à de l’huile qui accumule de la chaleur avant de la restituer. S’il est plus lent à chauffer qu’un radiateur soufflant, il conserve une douce température, même éteint. Veillez toutefois à ne pas le toucher lorsqu’il est en fonctionnement, ses parois pouvant être très chaudes.

  • Le radiateur rayonnant mobile génère de la chaleur grâce à des résistances électriques posées sur une plaque. Sa façade en acier permet ainsi de propager rapidement de la chaleur sur une surface plus importante. Une fois éteint, la température de la pièce diminue rapidement.


Chauffage au gaz


Les poêles à gaz sont des modèles peu encombrants et dotés de plusieurs allures de chauffe pour contrôler la température de la pièce. Ils sont en général alimentés par une bouteille de gaz de 10 à 13 kg qu’il faut régulièrement recharger. Les deux principaux modèles sont :

  • Le chauffage gaz à infrarouge et à infrableu. Le premier utilise une briquette en céramique pour fonctionner, le second un brûleur en inox qui laisse s’échapper des flammes bleues. Ils permettent une rapide montée en température.

  • Le chauffage à gaz catalytique, moins gourmand en énergie, utilise un brûleur catalytique relié à une bouteille de gaz liquéfié de type butane ou propane. Il offre une diffusion de la chaleur homogène.


Chauffage au pétrole


Le poêle à pétrole permet une montée en température rapide dans de grands volumes. La production de chaleur est assurée par la combustion d’un liquide dérivé du pétrole. Inodore en cours de fonctionnement, il peut dégager une odeur de pétrole à l’allumage mais conserve de la chaleur une fois éteint. Certains modèles – les poêles à pétrole électroniques – peuvent être programmés pour démarrer et s’éteindre quand vous le souhaitez.


Chauffage au bois

Alternative séduisante aux énergies fossiles (fioul et gaz) ou à l’électricité, le chauffage au bois a pour principal avantage d’utiliser un combustible renouvelable, économique et généralement produit localement. Les poêles à bois ou à granulés sont notamment plébiscités pour leur design. Les cheminées à foyers ouverts et à foyers fermés, ainsi que les inserts viennent compléter la grande diversité des appareils de chauffage au bois. Ils offrent une atmosphère chaleureuse et une montée en température assez rapide (qui peut se prolonger dans le temps pour les poêles à granulés). Principal inconvénient : disposer d’un espace de stockage assez important pour le bois, les bûches ou les granulés. À moins d’opter pour une cheminée à l’éthanol (ou bioéthanol) pour conserver l’esprit « flamme » mais sans combustion de bois.  


Bon à savoir


L’utilisation de certains chauffages d’appoint – comme les poêles à pétrole – peut provoquer des intoxications respiratoires, notamment lorsqu’il n’y a pas d’évacuation des fumées directement vers l’extérieur. Veillez donc à aérer régulièrement votre logement et évitez de les utiliser la nuit. Les modèles les plus récents comportent un détecteur de monoxyde de carbone. Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons d’en installer un.

Découvrez ces produits :

chauffage d'appoint électrique
Voir le produit
radiateur bain d'huile
Voir le produit
poêle à gaz
Voir le produit